999: Nine Hours, Nine Persons, Nine Doors / Virtue’s Last Reward

0
Pocket

9 Immanquable

Zero Escape est une série qui fera date dans le genre visual novel. Mais de part leur qualité d'écriture et leur folie dans leur narration, ils peuvent se faire les dignes représentants d'un genre encore mésestimé/insignifiant... pour le moment.

  • Note des Utilisateurs (1 Votes) 10

999 et VLR sont des visual novels, un genre plus qu’absent en Occident. Mais grâce à leur formidable qualité, ils permettront d’ouvrir la voie à d’autres « jeux vidéo à lire ».

Je me réveille…

999-VLR 2Je me réveille dans une cabine de bateau. Qu’est-ce que je fais là ? Qui m’a amené ici ? Et qu’est-ce que cette montre bizarre que je ne peux pas détacher fait accrochée à mon poignet? Je me souviens très vaguement d’un homme masqué, d’un gaz me faisant perdre mes forces. Puis le trou noir. Mais pendant que je m’interroge sur ma situation, je me rends compte que la cabine dont la porte est verrouillée par un étrange mécanisme se remplit d’eau à toute vitesse, me rapprochant à chaque seconde de la noyade. En examinant la porte de plus près, il semble qu’il me faille remplir quelque objectif pour pouvoir l’ouvrir. Je prospecte donc dans toute la cabine pour trouver un moyen de sortir. J’enclenche donc des mécanismes à la logique tordue jusqu’à trouver la clé qui m’éloignera un temps d’une mort certaine. Une fois dehors je déambule au hasard dans ce paquebot de luxe à la recherche d’un canot de sauvetage. Mais soudain, un groupe de personnes s’avance vers moi. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Ils ont l’air d’être tout aussi perdus que moi. Après de rapides présentations, chacun semble avoir subi le même sort. Nous voilà donc tous dans le même bateau.

999-VLR 1Et voilà qu’une voix s’élève des haut-parleurs pour nous proposer un jeu. On est en train de couler, et cette voix nous propose de jouer ? Et qu’est-ce que c’est que ces règles ? Si on perd, on meurt !!! Ça doit être un mauvais rêve. Un homme tente la rébellion et enfreint une règle du jeu. Une minute plus tard, un amas de chair et de sang se tient à sa place suite à l’explosion de sa montre. D’un calme malsain et un brin moqueur, la voix nous explique qu’il va falloir trouver la clé d’une porte gigantesque marquée d’un « 9 », seule échappatoire. Il faudra donc traverser des salles pleines d’énigmes formant un labyrinthe flottant, tout en devant coopérer avec les autres captifs. Mais peut-on faire confiance à ces inconnus tous plus suspects les uns que les autres?

Pour progresser dans l’aventure, je n’aurai d’autre choix que d’avancer à l’aveugle, que de subir les conséquences de mes choix jusqu’à en mourir, et recommencer. Mais comment est-ce possible ? Comment peut-on survivre à la mort et remonter le temps ? Et d’où viennent tous ces souvenirs que je ne m’explique pas ?

Un livre dont vous êtes le héros

999-VLR 3La psychologie, la réflexion, la prudence, l’audace, tout cela sera nécessaire pour trouver vos alliés, démasquer vos ennemis. Chaque chemin vous donnera de nouveaux indices, de nouvelles pistes pour rester vivant le plus longtemps possible. Chaque alliance vous aidera ou vous desservira, chaque trahison vous éloignera ou vous rapprochera de votre but et des réponses aux nombreuses interrogations apportées par cette situation.

Car des interrogations, il y en aura de nouvelles jusqu’au final. Pour vous narrer cette incroyable aventure, 999 : Nine hours, nine persons, nine doors (999) et sa suite Virtue’s Last Reward (VLR) prennent la forme de visual novels, un type de jeu très marginal en Occident mais très populaire au Japon. Plutôt que des jeux au sens propre, il s’agit plutôt de livres interactifs dans lesquels vous choisirez votre route, à la manière des « livres dont vous êtes le héros » pour ceux qui connaissent cette collection. Une bonne dose de textes vous attend donc (avec parfois des pics d’une heure et demi de lecture), entrecoupés de phases de recherche et de réflexion dans la tradition des « Point & Click » comme Les Chevaliers du Baphomet et autres Monkey Island où il vous faudra trouver des objets spécifiques, les combiner, résoudre des puzzles… pour espérer continuer.

999-VLR 4999-VLR 9Ces jeux vous emmèneront dans un thriller haletant, dans une intrigue extrêmement prenante et intelligente dont vous aurez du mal à vous dépêtrer. Mais que c’est gratifiant de trouver enfin une réponse à l’un des des nombreux problèmes se mettant dans vos pattes. Que c’est grisant de voir un jeu qui ne vous prend pas par la main mais qui vous pousse encore et encore à trouver la solution de la prochaine énigme vous barrant la route. La musique d’ambiance (ou son absence) vous accompagnant à chaque instant participe également à installer un climat de tension permanente.

Et que dire de la galerie des personnages qui vous accompagne dans votre épreuve. Tous plus profonds – et tarés – les uns que les autres. Personne ne semble se connaître mais, comme vous, tous paraissent faire partie d’un puzzle aux dimensions insondables.

Car si 999/VLR demande un investissement considérable pour en voir la fin, cela permet une immersion totale dans l’aventure. Et quand son aboutissement daignera se présenter à vous, vous vous demanderez surement quelle drogue dure ont pris les scénaristes pour arriver à un résultat aussi machiavélique, aussi tortueux, aussi dément. Pour vous donner une petite idée, imaginez Philip K. Dick dans sa période « schizo » prenant le postulat de départ du film Cube avec une narration proche du manga/drama Liar Game, et vous obtiendrez quelque chose d’assez proche. Ça fait rêver (ou peur, on ne sait plus très bien).

Choose wisely

999-VLR 5Pour parler « technique », sachez que tout ou presque se joue avec l’écran tactile sur des écrans rarement animés (un peu plus dans le VLR tout de même). Des défauts du premier jeu ont également été gommés dans la suite (devoir tout refaire depuis le début dans le premier alors qu’on peut sauter au passage voulu dans le second, du doublage en japonais de grande qualité qui donne vie aux personnages même si la traduction avec le texte écrit ne colle pas toujours (mais là faut comprendre le japonais pour s’en rendre compte ^^ !), un meilleur écran dû à la machine qui apporte un véritable confort de lecture, un mode « difficile » dans lequel vos comparses ne vous aident pas avec leurs indices…). Mais que ça soit l’un ou l’autre, le plaisir est constant, la frustration de bloquer dans les énigmes rarement présente. Même si le style graphique est différent d’un jeu à l’autre, la transition reste naturelle quand on enchaine les deux volets (ce qu’il faut faire, même s’il vous faut prévoir une soixantaine d’heures pour arriver au bout du diptyque).

« je ne peux malheureusement le conseiller qu’aux personnes maitrisant l’anglais un minimum »

Une mise en garde tout de même : quand je parlais d’investissement considérable, je pesais mes mots. Car en Occident, le premier jeu (999) est sorti uniquement aux États-Unis sur Nintendo DS, mais également dernièrement sur iOS dans une version tronquée de ses phases d’énigmes (version à éviter absolument donc). Et le second (VLR), même s’il a traversé l’Atlantique pour se retrouver sur nos 3DS et PS Vita, a laissé la traduction sur le quai. Avec ses grands airs de livre de 22000 pages, je ne peux malheureusement le conseiller qu’aux personnes maitrisant l’anglais un minimum. Non pas que les textes soient difficiles d’accès (et encore, quand ça cause Chimie moléculaire, Principe de la Relativité ou Physique Quantique, mieux vaut rester concentré), mais l’heure de « lecture intense » peut rapidement passer à 6h de calvaire quand on doit sortir le dico toutes les deux phrases. Si vous ne lisez pas les textes des captures d’écran aisément, je préfère vous faire rebrousser chemin. Ça serait transformer une aventure extraordinaire en un long chemin de croix (jusqu’à bloquer sur certaines énigmes d’ailleurs, faisant apparaître une certaine frustration). Mais si votre niveau d’anglais et votre équipement (une DS pour le premier, une PS Vita ou 3DS pour le second) vous le permettent, plongez dans l’abîme de la folie avec bonheur.

999-VLR 10

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message