Gravity Rush

0
Pocket

9 Immanquable

Gravity Rush est un des jeux incontournables de Sony sur PS Vita. Un univers sublime, une héroïne charismatique, un système de jeu exaltant... L'essayer, c'est l'adopter.

  • Note des Utilisateurs (0 Votes) 0

Gravity Rush est un des jeux dont Sony s’est servi pour promouvoir la PS Vita. Si cela n’a pas vraiment fonctionné en termes de ventes, on ne peut que s’incliner face à la qualité et à la richesse de ce jeu, qui mettra vos repères sens dessus dessous.

Naissance d’un univers

Gravity Rush 3Kat se réveille amnésique dans la ville de Hekseville, une cité flottant au-dessus d’un énorme trou noir d’où sortent régulièrement des monstres d’origine inconnue nommés les Névis, ainsi que des tempêtes gravitationnelles avalant peu à peu cette cité et ses habitants. N’ayant aucun souvenir, elle rencontre rapidement un chat mystérieux lui offrant le pouvoir de contrôler la gravité. Elle devra se servir de ce don pour trouver qui elle est, et défendre la ville contre l’invasion des Névis.

Maîtriser la gravité n’a l’air de rien, mais cela permet un champ d’action incroyable. En effet, si au départ le pouvoir est très limité dans le temps, l’expérience prise au fil du jeu permet un contrôle quasi-infini, donnant la possibilité de voler, de marcher sur les murs et les plafonds, de glisser sur n’importe quelle surface, et de ressentir des sensations de liberté extraordinaires. Le terrain de jeu construit sur plusieurs niveaux est plutôt vaste, et je pense avoir passé plus de temps à déambuler sans but, à voltiger au-dessus et en-dessous de la ville pour y découvrir ses moindres recoins, ses moindres secrets, ses orbes disséminées un peu partout permettant le développement de facultés de Kat, ou encore ses habitants attachants, plutôt qu’à faire avancer l’histoire. Même si l’envie de découvrir de nouveaux lieux au fil du scénario me poussait toujours à continuer l’aventure avec plaisir.

Gravity Rush 4Lorsqu’on passe à la partie « narrative », un autre sentiment nous prend : une tension extrême, parfois étouffante. La menace Névi (et quelques autres) est réelle, le danger palpable. Heureusement, le contrôle de la gravité offre des possibilités d’attaque et de défense vraiment exaltantes. Les différents ennemis ayant chacun des caractéristiques propres, les nombreuses attaques mises à disposition ne sont pas superflues pour en venir à bout, surtout quand ceux-ci font la taille d’un immeuble!

Retrouvez le trailer du jeu ci-dessous pour un aperçu des capacités de Kat:

La technique au service de l’art

Gravity Rush 2Pour réaliser toutes ces prouesses physiques, la petite portable de Sony est exploitée à son maximum. Le gameplay mettant à contribution l’écran tactile, le pavé arrière ou encore la gyroscopie demande un petit temps d’adaptation au démarrage (se retrouver la tête en bas est parfois déroutant), mais la marge de progression est énorme et très rapide. Et pour un entrainement encore plus efficace, on a accès à des défis variés et chronométrés à débloquer là encore en parcourant la ville permettant de sentir cette réelle progression.

« la perspective de voir un deuxième numéro me met en joie »

Mais ce qui frappe le plus dans ce jeu est sans doute l’esthétique incomparable offerte par les designers. La ville est partagée en 4 gros quartiers bien distincts de par leur ambiance très disparate, complétés par d’autres mondes accessibles au fil de l’aventure et proposant là encore un dépaysement extraordinaire. Tous ces univers sont magnifiés par un style crayonné qui sied parfaitement à l’écran OLED de la console, rendant la découverte de chaque lieu inoubliable. La narration est d’ailleurs construite comme une bande-dessinée, ce qui permet un rendu homogène étonnant avec les phases d’action. Les musiques parfaitement dans le ton apportent également énormément à l’immersion dans ce monde (presque) féérique en s’accordant comme il faut à chaque univers, chaque situation.

Bien sûr, je pourrais lui reprocher de poser bien plus de questions qu’il ne donne de réponses avec une fin très abrupte, mais la perspective de voir un deuxième numéro me met bien trop en joie, ainsi que dans un état d’impatience plutôt avancé.

Gravity Rush 5

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message