Hikounin Sentai Akibaranger

0
Pocket

7 Très bon

Hikounin Sentai Akibaranger est un bon moyen de découvrir ou de redécouvrir tout l'univers des sentais qui nous avons laissé dans notre enfance plus ou moins lointaine. Les fans du genre seront ravis de voir toutes les mimiques détournées, quand les autres découvriront avec plaisir un univers important de la culture japonaise.

  • Note des Utilisateurs (1 Votes) 8.9

Hikounin Sentai Akibaranger est une parodie des sentais, un type de série qui pullule au Japon. Un drama assez spécial du point de vue occidental, et un bon moyen de découvrir tous les codes du genre.

Un Sen-quoi?

Hikounin Sentai Akibaranger 1Si vous avez été élevé à Bioman ou Power Ranger, vous savez ce qu’est un sentai. Ces jeunes hommes et femmes qui, grâce à une montre ou un badge spécial, se transforment en supers-héros leur conférant des supers pouvoirs pour taper des supers méchants voulant contrôler le monde grâce à leur super armée et leurs supers armes. Véritable phénomène depuis maintenant 30 ans au Japon, ce genre a été exporté en France pour le jeune public uniquement. Et si ces séries semblent avoir disparu du paysage ces dernières années, le succès de Kamen Raider ou de Gokaider continue d’affoler les nombreux fans japonais, qu’ils soient enfants ou adultes. Les Super Sentais sont une série créée par la maison de production Tohei, qui chaque année en lance une nouvelle saison pour avoir de nouveaux héros, et surtout de nouveaux produits dérivés à vendre par le biais de Bandai,un grand spécialiste du jouet.

« La même chose dans l’épisode suivant, encore et encore »

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe du sentai, il faut savoir qu’ils ont globalement tous la même thématique du Bien contre le Mal, le même schéma scénaristique, les mêmes types de héros ou de vilains, ou encore les mêmes « tics » de mise en scène. Les héros sont toujours jeunes, doués dans les arts martiaux qui sont choisis par une organisation secrète qui agit dans l’ombre pour sauver le monde d’extra-terrestres venus envahir le monde. Cette organisation donne aux héros la possibilité de se transformer instantanément en enfilant des costumes moulants et pourvus de casques. Littéralement, sentai signifiant d’ailleurs « escadron de guerre » en japonais. Les méchants ont, eux, toujours les mêmes méthodes. Ils envoient des sbires par dizaines pour échauffer les héros. Puis ils envoient un gros méchant en latex trop fort. Nos défenseurs de la justice doivent alors se servir de leurs pouvoirs pour l’abattre, en combinant leurs forces et leurs armes. Ce méchant abattu, il se fait agrandir jusqu’à atteindre la taille d’un immeuble par le chef qui ne semble pas vouloir se battre par lui-même. Les héros font alors appel à leur méga-robot pour se battre à armes égales et finissent indubitablement par le vaincre. La même chose dans l’épisode suivant avec d’autres méchants envoyés par le même gros vilain, encore et encore.

Pas si classique

Hikounin Sentai Akibaranger 4Hikounin Sentai Akibaranger (les « non officiels sentais rangers d’Akihabara » que je vais abréger par Akibaranger) est donc un drama parodique qui reprend tous les codes des sentais classiques, en forçant le trait pour nous amuser. Si bien sûr il se permet quelques gags très pointus et très « private joke » au niveau des connaissances de cet univers, il reste largement accessible à tous les novices, ne vous inquiétez pas.

Nobuo, Mitsuki et Luna sont 3 « otakus » (fans de mangas, d’animes et de déguisements) d’Akihabara, célèbre quartier de l’électronique et de l’univers otaku de Tōkyō. Ils sont choisis par Mita, une scientifique, pour lutter contre le danger incarné par la plantureuse Marushiina et ses acolytes. Ils acceptent leur mission et réalisent ainsi leur rêve de devenir de véritables héros comme le sont les personnages de télévision qu’ils adulent. Oui mais voilà, alors que tout ce danger se passe dans leur tête (une sorte de rêve collectif), ils y croient tellement fort que ces menaces arrivent à traverser la frontière de l’imaginaire pour atterrir dans notre réalité, mettant en péril le quartier qu’ils aiment tant. Un vrai sentai à l’ancienne avec ses règles établies, ses nombreux affrontements, ses effets spéciaux à foison, et son déroulement connu…

Rire est le propre de l’Homme

Hikounin Sentai Akibaranger 5Mais si ce scénario n’est pas ne perle d’inventivité, c’est totalement volontaire. Car Akibaranger se sert de cette intrigue banale pour empiler les clichés, les grossir à l’extrême, et les détourner pour nous offrir des situations hilarantes. Par exemple, la petite danse (ridicule, il faut le dire) qu’ils effectuent pour se transformer est bien exploitée L’explosion dans leur dos quand ils tapent la pose et qui sort de nulle part les surprend toujours et leur pète à la figure une fois sur deux. Les costumes aux courbes très prononcées (surtout pour les filles) sont assez absurdes, avec des casques arborant une coupe de cheveux digne des mannequins les plus en vogue. La super méchante ne dépareille pas avec sa tenue sexy, pas vraiment tout public (l’actrice Honoka est d’ailleurs plus habituée aux films coquins), et use à loisir de ses charmes pour des galéjades en dessous de la ceinture. Rien de trop graveleux tout de même, ça reste drôle et bon enfant.

Voir les comportements des héros dans notre univers montre d’ailleurs à quel point ça paraîtrait ridicule si on les mettait dans un autre contexte. Il faut les voir arborer fièrement leur tenue dans un café, ça fait juste rire et n’impressionne aucunement. Les différentes rencontres avec des personnages d’autres séries du genre et qui se prennent très au sérieux montrent aussi parfaitement ce décalage.

« Akibaranger est donc un bon moyen de découvrir une frange importante de la culture télévisuelle japonaise »

Si cela ne semble être que des détails, leur enchaînement incessant donne un rendu homogène et très plaisant à la série. On n’est jamais surpris par le scénario (on peut tout de même y prêter attention avec plaisir), mais on retient surtout la bonne humeur et les moments cultes provoqués par les situations toutes plus cocasses les unes que les autres.

Hikounin Sentai Akibaranger est donc un bon moyen de découvrir en quelques épisodes une frange importante de la culture télévisuelle japonaise, tout en passant un moment très agréable. Je vous laisse avec une vidéo reprenant les différentes publicités (DVD, jouets) pour vous rendre compte en mouvement de l’univers d’Akibaranger.

Hikounin Sentai Akibaranger 2

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message