Inazuma Eleven, une aventure de football dans votre poche

0
Pocket

10 Parfait

La série Inazuma Eleven est une de ces perles du jeu vidéo qui feront date. Mixer avec une telle réussite deux mondes très différents que le RPG d'aventure et le football n'était pas gagné, Level 5 a répondu à toutes nos attentes que ce soit sur le plaisir de jeu, le contenu faramineux ou encore l'attachement que l'on porte à tout ce petit monde. Et dire qu'il y en a encore 3 à venir!

  • Note des Utilisateurs (1 Votes) 10

Inazuma Eleven est un RPG de football né sur Nintendo DS, un concept qui a de quoi intriguer. Alors avec la Coupe du Monde qui bat son plein et un nouveau jeu de la licence (Inazuma Eleven Go sur 3DS) qui sort au même moment, c’est le bon moment pour vous présenter cette série atypique.

Naissance d’une légende

inazuma eleven 1Loin derrière les sempiternels Pokémons et autres Mario Kart, Inazuma Eleven a connu un joli succès sur la DS de Nintendo, et se poursuit maintenant sur sa petite sœur la 3DS. Si ce nom ne vous dit rien, voici une présentation rapide. Inazuma Eleven est un RPG qui prend en toile de fond l’univers du football. Comme un RPG, vous parcourez le monde avec votre équipe pour sauver le monde et accessoirement devenir la meilleure équipe. Pour ce faire, point de combats classiques à coups d’épée, de marteau ou de flûte à bec. Absentes aussi les magies de feu ou de glace (ou presque). Les « combattants » étant footballeurs, les duels se font sous forme de petits matchs de soccer, ainsi que des matchs un peu plus longs et d’une grande intensité pour les boss.

Si comme moi vous avez été élevé devant Captain Tsubasa (Olive & Tom) et que la nostalgie vous titille toujours, ce jeu est fait pour vous. Bon nombre de séries animées ont essayé de s’en inspirer comme l’École des Champions, mais ça restait insipide. Quant aux jeux vidéo de la licence, ils ont pour la plupart subi un échec dû à leur qualité très discutable. Mais Inazuma Eleven est enfin là pour combler ces manques. Les plus jeunes qui n’ont rien compris aux noms énoncés à l’instant peuvent aussi rester, les jeux de Level 5 ayant de nombreux arguments à faire valoir peu importe l’âge du joueur. Vous suivez donc les héros ENDOU Mamoru, GOUENJI Shuuya et bien d’autres sur les terrains de Tōkyō (dans le premier épisode), du Japon (deuxième épisode) puis des 4 coins du monde (dans le 3ème épisode) pour arrêter les méchants qui veulent contrôler le monde à l’aide de techniques spectaculaires et souvent improbables, à travers  une histoire contée dans un RPG classique (rencontre de nombreux personnages, recherche d’objets, level-up …), le tout entrecoupé par des scènes du dessin animé.

Bande-annonce française du premier Inazuma Eleven (les noms des personnages diffèrent de la version japonaise) dans vous pouvez voir des exemples de gameplay

Tellement de choses à faire…

Non content de proposer des moments « Nekketsu » (des moments de bravoure maximums, typiques des mangas pour les adolescents) d’anthologie lors des matchs sous tension extrême que l’on effectue au stylet – spécial au départ mais très jouable et très gratifiant lorsqu’on réalise de belles actions – , le jeu est également un puits sans fond au niveau du contenu. Entre le recrutement des joueurs, les tournois annexes contre des équipes surpuissantes, les nombreux joueurs cachés, les techniques complètement folles à découvrir, la centaine d’heures sur chaque jeu est facilement atteignable, et bien plus. Ce temps de jeu peu paraître énorme, mais les choses à faire sont tellement variées et étendues qu’on y arrive sans même s’en rendre compte. Lorsqu’on ne veut plus faire avancer l’histoire, on passe au recrutement de nouveaux talents. On veut tester ses nouveaux joueurs, alors on passe à des matchs plus ou moins difficiles. Pas assez forts, on fait des entrainements individuels ou collectifs. On veut se tester mondialement ou contre son voisin, on passe au mode multijoueur. Chronophage que je vous dis ! Et quand vous en avez assez de jouer, ou que vous n’avez plus de batterie, les dessins animés et les mangas sont encore là pour rester au contact de vos héros.

Inazuma Eleven à l’infini

inazuma eleven 4Si chaque épisode de la trilogie apporte son une petite nouveauté dans le gameplay (tirs de loin dans le deuxième volet, tactiques collectives dans le troisième), c’est surtout la taille dede la carte visitable, et le nombre et la diversité des joueurs que l’on peut rencontrer et recruter qui augmente en conséquence. Sans occulter le fait que l’on peut s’échanger les joueurs comme de bonnes vieilles cartes Panini avec ses amis, on a aussi la possibilité de télécharger chaque semaine du contenu supplémentaire (joueurs, objets, techniques et même clés pour accéder à de nouvelles zones). À noter qu’il y a un téléchargement à faire par semaine, et ce sur une période d’un an. Mais les trois jeux étant sortis depuis un moment (hormis la version + de l’épisode 3 : les ogres attaquent ! sortie en début d’année 2014), vous aurez tout le contenu téléchargeable en une seule fois. Pour le 2 et le 3, le développeur Level 5 a même poussé le concept à faire 2 versions pour chaque volet (Tempête de feu / Tempête de Glace et Foudre Céleste/ Feu Explosif), chacune possédant là encore des joueurs et des techniques exclusifs. Difficile de faire plus complet.

Reprenant la formule des Pokémons entre l’histoire légère mais partant un peu dans le grand n’importe quoi (ça s’adresse en priorité aux enfants, ce qu’on est tous dans le fond) et la collectionnite infernale pour dénicher la perle rare, cette série à tout pour plaire, si tant est qu’on s’intéresse un minimum au football bien sûr. Attention, il est indispensable de commencer par le premier épisode pour non seulement ne pas être perdu au niveau des personnages, mais pour également suivre leur évolution et vous attacher à tout ce petit monde. Vous pouvez par contre éviter les épisodes Wii où on n’y fait qu’enchainer les matchs sans grand intérêt.

inazuma eleven 3

Tornade de Feu!

Voilà, je pense avoir faire le tour dans les grandes largeurs, sachant que les jeux vous réservent encore de nombreuses surprises. Moi j’y retourne, j’ai une toute nouvelle équipe à constituer sur Inazuma Eleven Go! En attendant je vous laisse avec l’opening du premier jeu japonais chanté comme à chaque épisode par KMC+T-pistonz, pour vous mettre dans l’ambiance.

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message