KIKUCHI Rinko, l’ensorceleuse de 47 Ronin

0
Pocket

KIKUCHI Rinko est l’une des têtes d’affiche du film dernièrement sorti, 47 Ronin. L’occasion de vous présenter cette actrice japonaise au talent reconnu internationalement tout en vous donnant mon point de vue sur le premier film de Carl Rinsch.

Une rapide ascension

Kikuchi Rinko 1Née le 6 janvier 1981 à Hadano, KIKUCHI Rinko (菊地凛子) commence sa carrière d’actrice modestement en 1999 en apparaissant dans quelques films et dramas (Ikitai, Bakayaro, Sora no Ana…), jusqu’à tourner un petit rôle dans le film nommé à Cannes The Taste of Tea en 2004. Mais la consécration vient du film d’Alejandro González Iñárritu, Babel. Incarnant (à 25 ans) une adolescente sourde-muette, elle décroche notamment une nomination au Golden Globes grâce à sa performance fascinante. S’ensuivent quelques films américains ou autres (Une Arnaque Presque Parfaite, Shangai, Maps of the Sounds of Tokyo ou encore Kumiko, The Treasure Hunter qui doit sortir prochainement). Pacific Rim, la superproduction de Guillermo del Toro, est la confirmation qu’elle est acceptée en tant qu’artiste, et non plus comme la « japonaise de service ».

Une actrice atypique

Kikuchi Rinko 4Bien sûr, elle ne ferme pas les portes aux productions japonaises en continuant régulièrement les tournages de films et dramas nippons. Son rôle d’adversaire impassible dans la série Liar Game ou celui de Naoto dans l’adaptation de la nouvelle de MURAKAMI Haruki, La Ballade de l’Impossible, sont les preuves de son talent pour incarner toutes sortes de rôles. Même lors de films complètement ratés comme l’est Assault Girls, la suite d’Avalon par OSHII Mamoru, elle parvient à tirer son épingle du jeu avec son interprétation. Son physique atypique est aussi une des raisons de la fascination qu’elle exerce. Loin des canons de beauté classiques, son charme et son charisme ont un pouvoir d’attraction assez inexplicable. Ce que n’ont pas manqué de remarquer les casteurs de 47 Ronin.

47 Ronin, pas au niveau de KIKUCHI Rinko

Kikuchi Rinko 2Car pour raconter l’histoire vraie de ces samouraïs en quête de vengeance et d’honneur tout en y ajoutant quelques légendes et contes populaires pour rendre le tout spectaculaire, les américains ont décidé de confier la totalité des personnages à des acteurs japonais confirmés, rejointes par une tête d’affiche bien vendeuse en la personne de Keanu Reeves. Aux côtés de KIKUCHI Rinko, vous pouvez également trouver SHIBASAKI Kou (Battle Royale, le drama Galileo…), SANADA Hiroyuki (connu dans les productions américaines comme Le Dernier Samourai ou Speed Racer), ASANO Tadanobu (dernièrement vu dans la saga Thor ou encore Battleship), AKANISHI Jin (plus connu pour ses talents de chanteur)… Une bonne idée, SAUF qu’ils ont pris le parti de tourner le film en anglais.

« l’actrice a encore de multiples facettes à nous dévoiler »

Si KIKUCHI Rinko et SANADA Hiroyuki s’en sortent bien de par leur habitude de l’anglais, les autres acteurs se forcent à paraître naturels, ce qui donne un résultat assez désastreux. SHIBASAKI Kou, une actrice pourtant confirmée, a toutes les peines du monde à faire passer ses émotions à l’écran. N’espérez pas vous habituer à ce non-sens, c’est tout simplement impossible. Ce projet n’était d’ailleurs pas un cadeau pour le rookie Carl Rinsch qui pour son premier film, s’est contenté de copier tout ce qui se fait déjà, sans aucune originalité, sans aucune personnalité. Si la fin est plutôt réussie, le reste est plat, prévisible, et peu engageant malgré des effets spéciaux de qualité. Seule KIKUCHI Rinko arrive au final à sortir de cette banalité en proposant un rôle de sorcière charmeuse et manipulatrice à qui personne ne résiste, les spectateurs compris. Une bien maigre récompense pour ce film maintes fois repoussé au résultat plus que frustrant.

Mais nul doute que ses prochains films nous réserveront quelques surprises quant aux nouveaux personnages qu’elle incarnera, l’actrice a encore de multiples facettes à nous dévoiler.

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message