KOMINAMI Yasuha, un univers à part

0
Pocket

KOMINAMI Yasuha n’est pas encore une artiste confirmée qu’elle se fait déjà beaucoup remarquer sur la scène Rock japonaise. Avec un univers bien à elle, elle est promise à un grand avenir. Focus sur cette jeune chanteuse qui pourrait rapidement devenir incontournable.

Des débuts récents

Kominami Yasuha 5KOMINAMI Yasuha (小南泰葉) a une passion pour le chant depuis toute petite. Si elle fait une pause lors de son adolescence, elle reprend la musique sérieusement en 2008 et presse son premier CD « UNHAPPY BIRTHDAY » qui sortira en juin 2010 à 1000 exemplaires avec un total de 5 pistes. Si on ne peut pas dire qu’il soit d’une originalité folle, il permet tout de même de découvrir son timbre de voix assez particulier. Un an plus tard sort son premier single Waraningyou no Shoujo (藁人形の少女) puis un deuxième (Soupy World) en indépendant, et participe au célèbre Fuji Rock Festival qui a lieu en août de chaque année. Cette scène la révèle aux yeux des Japonais et lui permet de signer avec EMI Music Japan, un label professionnel. Voilà sa carrière totalement lancée. Elle enchaine par la suite les mini-albums, un album complet (Chimera) et un single en major (une étape importante quand on connait l’industrie du disque au Japon).

Sa voix, un véritable instrument

Kominami Yasuha 2Toutes ces sorties lui permettent de développer son univers un peu trash, un peu noir, sans toutefois tomber dans le Visual Key gothique d’un Dir En Grey. Sa passion pour les films d’horreur (il n’y a qu’à voir les photos qu’elle poste régulièrement sur Twitter). Si au départ j’ai pensé à une copie de SHIINA Ringo tant certaines sonorités sont proches, et leur voix dans les mêmes tons. Mais KOMINAMI Yasuha a su rapidement se détacher et créer sa signature musicale. Si elle utilise tous les instruments classiques dans ses compositions (du piano au violon, en passant par la guitare, la trompette, la basse…), c’est surtout l’utilisation de sa voix qui fait toute sa force. Pour une chanteuse, c’est normal vous allez me dire. Mais la jeune fille originaire de Hyōgo (Kansai) n’est pas Ayaka pour la puissance vocale, ni Abe Mao pour la plage des tonalités, même si elle a tout de même un joli timbre. Elle se sert donc de toutes ses armes pour apporter une énorme variété alors que ce n’était pas gagné au départ. Du chant posé lors d’une ballade à la voix criarde dans des morceaux plus énergiques, en passant par le chuchotement ou la voix éraillée quand elle pousse sciemment la note hors de ses limites, elle propose vraiment de nouvelles choses. Même sa respiration fait partie intégrante de l’interprétation, à la manière d’UTADA Hikaru.

Grâce à cet outil qu’elle a su bonifier au maximum, elle peut verser dans des styles vraiment différents, bien que le rock alternatif reste sa marque de fabrique. Quand on écoute son dernier EP « Toshidensetsu Kurabu » sorti le 25 juin 2014, on a un parfait échantillon de tout ce dont elle est capable de faire. Du rock entrainant, de la pop enjouée, une ballade tranquille ou encore une complainte mélancolique que ne renierait pas Frédéric Chopin. Difficile de faire plus hétéroclite en seulement 4 morceaux. Cette diversité se retrouve parfois même à l’intérieur d’un seul et même morceau, comme par exemple dans la chanson Kibou (希望) ci-dessous.

La musique au premier plan

Kominami Yasuha 1Sa jeune carrière et sa discrétion (elle va jusqu’à cacher son année de naissance, même si on sait qu’elle est née un 11 octobre) font qu’on n’a pas encore beaucoup d’informations sur la demoiselle. Mais qu’importe, tant qu’elle continue à nous servir des morceaux d’une telle qualité, c’est tout ce qu’on lui demande.

Je vais terminer cet article en vous proposant quelques-unes de ses chansons vous donnant un aperçu de la richesse de son univers.

3355411 du mini-album Do Do Airaku
Yasashii Uso de l'album Chimera
Soupy World du single éponyme
Dreambox de l'EP Toshidensetsu Kurabu
Usotsuki to Salvadore du mini-album Usotsukizm
Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message