Objet du quotidien au Japon: l’oshibori

0
Pocket

Aussi connu sous le nom de tefuki, l’oshibori est une serviette humide généralement chaude servant à s’essuyer les mains. Il est communément utilisé  avant le repas. Dans les restaurants, il peut être proposé sous une forme jetable.

L’oshibori, la serviette pratique

« Oshibori » signifie « torde » en Japonais. C’est donc sous la forme d’une serviette tordue qu’on vous l’apportera. Cette pratique de servir une serviette chaude n’est pas récente puisqu’elle date du XIe siècle. De nos jours il est très fréquent que certains restaurants ne mettent pas de serviette en papier à disposition du client puisque l’oshibori servira durant toute la durée du repas pour s’essuyer la bouche et les mains.

serviette d'oshibori

Servie chaude ou froide.

Comme il est utilisé en grande quantité, les établissements de restauration passent la plupart du temps par des sociétés de location pour s’occuper de leur entretien. Tous les jours, Les restaurants sont livrés en serviettes neuves enveloppées individuellement dans des plastiques. Les serviettes usagées de la veille sont emportées par ce même livreur.

oshibori blanc

Si vous voyagez auprès d’une compagnie aérienne japonaise, ne soyez pas surpris que l’on vous en serve un juste après le décollage. Cette pratique a été introduite la 1ère fois par la Japan Airlines (JAL) en 1959, et a été largement adoptée par les autres compagnies depuis. J’en ai moi-même fait l’expérience en empruntant la compagne ANA (All Nippon Airline) où une version légèrement parfumée m’a été servie.

pastille oshibori

Plus insolite encore, cet oshibori sous forme de pastille. Peu encombrant, il  suffit de l’humidifier légèrement pour faire apparaitre un oshibori prêt à l’usage.

Pour finir rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’une serviette rafraîchissante. N’attirez donc pas l’attention en la mettant sur votre visage…

Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

Laisser un message