Le recyclage au Japon, une affaire sérieuse !

0
Pocket

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Japonais sont très concernés par le tri sélectif, et que la politique dans ce domaine est une totale réussite. Les habitants l’ont complètement intégré dans leurs habitudes de vie. À votre tour, il serait bon d’adopter ce réflexe lors de votre venue.

|Le recyclage au Japon, rappel sur le tri sélectif

Ce qui frappe au Japon c’est qu’il y a très peu de poubelles publiques, et que vous ne trouvez pas un papier par terre. Si vous avez des déchets sur vous, il y a de grandes chances que vous utilisiez les poubelles d’un combini ou d’une gare pour vous en débarrasser. Il est ainsi toujours bon de marcher avec un sac  lorsque vous êtes de sortie, à moins que vous ayez de grandes poches. Les poubelles que vous croiserez sont des poubelles de tri sélectif. Si vous n’êtes pas coutumier de ce système, voici une piqure de rappel avec une poubelle du métro de tōkyō.

Poubelle gare japon

De gauche à droite: poubelle pour les Canettes et bouteilles, pour les journaux et magazines, et les déchets de papier.

Notez que certaines poubelles ont des intitulés différents, et quelques fois avec des bacs de déchets supplémentaires comme devant ce combini Family Mart.

devant les combinis

De gauche à droite: pour déchets combustibles, non combustibles, en plastique, en verre et canettes

|Une affaire sérieuse au Japon,même dans les Mcdo …

Plus surprenant, mais normal au Japon, il faut même trier ses déchets au Macdonald’s et dans les autres chaines de restauration rapide.

Recyclage au mcdo

En rapportant votre plateau, prenez bien soin de vider ce qu’il reste de votre boisson dans la zone prévue à cet effet et de séparer les déchets combustibles des déchets en plastiques. Par exemple, le gobelet ira dans la poubelle de gauche, tandis que son couvercle ira dans la partie de droite.

au mcdo liquide

|Si vous logez au Japon

Pour les particuliers, et par le biais de votre propriétaire, la ville remet à chaque résident un guide du recyclage avec le planning de passage de la voirie dans votre quartier. Vous avez des jours spécifiques pour chaque type d’ordures. En apparence contraignant, on prend très vite le pli d’effectuer cette tâche.

guide-du-recyclage-japon

Chaque quartier possède un lieu de dépôt d’ordures qui vous sera indiqué par le propriétaire de votre logement.

Pour les objets encombrants, des camionnettes sillonnent les zones résidentielles. Elles annoncent leur présence en diffusant un message en boucle par le biais d’un mégaphone. Notez que ce service n’est pas dispensé par la ville, le ramassage n’est par conséquent pas gratuit. Dans le secteur de Shinjuku par exemple, les prix vont de ¥300 à ¥2500 en fonction des objets. L’enlèvement d’un canapé pour deux personnes coûte ¥ 1800 (≃$CA18/12€). Si vous habitez Tōkyō, vous pouvez consulter la grille tarifaire en fonction de votre lieu d’habitation à cette adresse.

En cas de déménagement, la note peut vite devenir salée ! N’hésitez pas à consulter la liste des compagnies de recyclage de votre secteur pour comparer les prix. Avec un peu d’anticipation, vous pouvez aussi faire comme beaucoup de Japonais et revendre vos objets sur internet. Pour cela vous avez bien évidement ebay qui a l’avantage d’avoir une interface en anglais, mais qui a l’inconvenant d’être peu populaire. Au Japon je vous recommanderais davantage d’aller voir du côté de Yahoo auction ou Rakuten auction, et plus récemment Line Mall  qui permet de revendre des petits objets comme des assiettes, des sacs ou des vêtements. Si le web n’est pas votre tasse de thé, il existe des enseignes physiques spécialisées dans la reprise et la revente d’articles d’occasion. La chaine de magasins Book OFF et ses déclinaisons par exemple : Book off pour les objets culturels, Hard off  pour le reste (instrument de musique, etc…). Pour l’électronique l’enseigne spécialisée Sofmap. Ces enseignes ne sont pas connues pour être généreuses dans la reprise, mais c’est toujours mieux que de payer une société de recyclage pour se débarrasser de ses objets usités.

Enseigne-de-magasinPour finir, sachez que les règles de collecte s’appliquent aussi aux entreprises japonaises. À la différence qu’elles doivent marquer chaque sac-poubelle qu’elles sortent avec un autocollant possédant un numéro d’identification en vue d’être facturé par la suite. Les entreprises, magasins et restaurants chercheront donc à limiter au maximum le nombre de sacs en optimisant le remplissage, car elles sont facturés au  nombre de paquets.

Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

Laisser un message