Sensō-ji, le temple d’Asakusa

5
Pocket

Chaque destination possède ses lieux touristiques incontournables, ceux que vous retrouverez forcément dans les guides touristiques. Le temple de Sensō-ji d’Asakusa en fait partie pour ceux qui sont de passage à Tōkyō. Dans cet article je vous en apprends plus sur ce lieu culte.

|Le temple d’Asakusa, le plus vieux temple de la capitale.

Aussi connu sous le nom de Sensō-ji, le temple d’Asakusa a été fondé au VIIe siècle par trois pêcheurs qui, selon la légende, auraient découvert dans leurs filets une statuette de Kannon de 5 cm de haut. L’ayant remise dans la rivière Sumida, la statuette revint constamment à eux. Y voyant un signe divin, ils décidèrent ainsi l’édification d’un temple qui est aujourd’hui le plus vieux temple de la capitale.

|L’allée commerçante du temple de Sensō-ji

Longeant la rivière Sumida, le quartier d’Asakusa accueille comme point central le temple Sensō-ji et la rue commerçante qui y mène, « la Nakamise Dori ». Bien qu’il s’agisse d’un lieu prisé par les touristes, gardez à l’esprit que c’est un véritable lieu de culte accueillant quotidiennement des milliers de personnes venues se recueillir.
Kaminarimon-sensoji
Un Kaminarimon (lit. porte du tonnerre) se dresse à l’entrée de la zone commerçante menant au temple. Les promeneurs trouveront de nombreuses boutiques où sont vendus des kimonos et toutes sortes d’objets traditionnels.

Profitez-en pour goûter les nombreux plats et desserts traditionnels vendus dans les échoppes précédant le temple Sensō-ji. L’allée commerçante revêt différentes couleurs en fonction des saisons de l’année, conférant une ambiance différente à chaque fois. Au printemps par exemple, l’allée est fleurie de Sakuras, en automne de feuilles orangées. Vraiment magnifique.
temple-senso-ji-printemps

|Le temple Sensō-ji

Lorsque vous passez la deuxième grande porte, vous atterrissez au milieu d’une grande place. Sur ce parvis trône un brûleur d’encens dont la fumée est réputée pour guérir et apporter la fortune.
Sur la droite vous trouverez le Omikuji (lit. « Loterie sacrée »). Il s’agit de papiers sacrés que l’on récupère par tirage au sort. On insère une pièce dans une machine pour récupérer un papier sur lequel est écrite une prédiction que l’on doit attacher par la suite. Vous en trouverez régulièrement dans les temples bouddhistes. (cliquez sur les images ci-dessous)
Sur la gauche, une immense pagode de 5 étages qui n’est malheureusement pas visitable.

En vous rapprochant du temple, vous trouverez sur la droite une fontaine servant à vous purifier. Bien que rien ne vous y oblige, pliez-vous à ce rite avant d’y pénétrer. Un panneau situé à proximité vous indique la marche à suivre.

|Visiter le temple d’Asakusa de nuit

Le Sensō-ji est la plupart du temps pris d’assaut en journée par des hordes de touristes et de personnes venues se recueillir. Bien qu’il reste intéressant de le visiter de jour, je pense qu’il est indispensable pour vous d’y revenir de nuit. Aux alentours de 22 h, vous y découvrirez une autre vision du Sensō-ji, un lieu totalement métamorphosé. Peu de gens se rendent au temple d’Asakusa la nuit, l’endroit y est quasi désert, la paix des lieux contrastant avec l’agitation en journée. Le temple, la pagode et les alentours sont de plus magnifiés par les nombreux éclairages. L’illumination du temple se termine à 23 h ce qui vous laisse largement le temps de flâner sur place.

Je vous laisse avec ces quelques clichés pris de nuit l’été dernier, en espérant que cela vous aura donné envie de visiter Sensō-ji, le temple d’Asakusa de nuit. N’hésitez pas à partager avec moi vos impressions ici ou sur nos réseaux sociaux si vous avez l’occasion d’y aller.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Accès : Apple Map ¦ Google Map

En train :  Tobu ISKYTREE Line: cinq minutes à pied depuis la station d’Asakusa.
Metro Tokyo Metro Ginza Line ou Tsukuba Express Line: cinq minutes à pied depuis la station d’Asakusa.
Temple ouvert tous les jours  de 6 h à 17.  Éclairage de nuit : du couché du soleil à 23h. La place du temple est accessible tout le temps.


Sur le web

Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

5 commentaires

  1. Magnifique temple,j’ai du y aller plusieurs fois pendant mon séjour,j’ai fait des photos de jour et de nuit.Mais le seul point négatif je dirais c’est les petites échoppes qui font des prix pour touriste du coup à éviter.

    • C’est vrai que c’est un temple magnifique à découvrir de jour comme de nuit. 🙂 Je suis content que tu aies eu le réflexe et l’envie d’y retourner de nuit. Pour ma part ça ne m’a jamais traversé l’esprit avant qu’une amie japonaise m’y emmène de nuit. Pourtant cela va faire plus de 4 ans que je vis à Tōkyō…
      En général concernant les échoppes sur les lieux fortement touristiques, les prix sont sans surprise assez élevés et le temple senso-ji n’échappe pas à la règle. Donc je partage en partie ta recommandation.
      Toutefois je pense qu’il serait dommage de se priver des petites échoppes de spécialités de nourriture locale. C’est intéressant pour un voyageur de passage à Tōkyō d’avoir un vaste panel de spécialités au même droit. Surtout que l’offre varie souvent en fonction des saisons et des fêtes/événements.
      En tout cas merci pour ton commentaire.Ça nous fait très plaisir 😀

  2. Le bar Asahi Sky Room est aussi un super endroit pour voir ce temple d’en haut. Il est situé juste de l’autre côté de la rivière Sumida dans les bureaux de la marque Asahi (le bâtiment avec ce fameux caca doré).

    C’est un endroit que je conseille surtout lors du couché du soleil.

    Sinon pour parler du temple lui-même, c’est évidemment un immanquable de Tokyo.

Laisser un message