Visite du marché aux poissons de Tsukiji en famille

1
Pocket

En ce lundi du mois de mai 2014, me voilà réveillé de très bonne heure pour assister aux enchères aux poissons du marché de Tsukiji, le plus grand marché de gros aux poissons du monde. Ma famille étant venue me rendre visite, il me semblait incontournable de leur faire visiter cet endroit hors du commun quand on sait l’importance que représente le poisson dans la culture japonaise. Ma sœur désirant en plus manger les meilleurs sushis de sa vie (pour changer des restaurants de sushis de Paris tenus par des chinois pour la plupart), c’était l’occasion rêvée. 

|Le marché aux poissons de Tsukiji en quelques mots. 

Ouvert depuis le 11 février 1935, le marché aux poissons de Tsukiji, communément appelé Tsukiji shijō en japonais, s’étend sur près de 230, 836 m² ce qui en fait le plus grand marché de fruits de mer au monde. L’enceinte accueille également un marché de fruits et légumes, mais l’on y trouve aussi  de la vaisselle (couteaux de cuisine), des outils de pêche et quelques restaurants. Le marché de Tsukiji est le point de rendez-vous quotidien de milliers de professionnels de la mer et de la restauration venus conclure des affaires dès l’aube.

Une bonne nouvelle pour les touristes, c’est que l’endroit accepte aussi les visiteurs non professionnels. Le marché aux poissons ouvre ses portes aux publics à partir de 9 h bien que l’accès de l’enceinte peut se faire librement dès 8 h. Mais les plus courageux d’entre vous peuvent assister de manière très encadrée à la vente du thon à la criée à partir de 5 h 25,  l’un de moments forts de la journée . Je vous donne plus de détails sur les conditions d’entrée dans mon article disponible ici sur japonpratique.com.

|La visite du marché aux poissons de Tsukiji.

Nous avions peu d’options pour avoir la chance d’assister à la vente à la criée de 5 h 25 du matin. Soit nous passions une nuit blanche devant l’entrée du marché, soit nous dormions dans un hôtel à proximité,  soit nous nous levions très tôt et appelions un taxi  pour nous emmener sur place étant donné que le métro de Tōkyō n’ouvre qu’à 5 h du matin, l’heure ou les places d’entrée sont attribuées.

Comme je me voyais difficilement passer une nuit blanche avec ma mère devant l’entrée, j’ai opté pour la 3ème option. Levés dès 2 h du matin donc, nous nous sommes rendus à la gare de mon quartier à 3 h pour prendre un taxi.

L'entrée du marché de tsukiji
3 h 36 – Nous avons la surprise de constater une longue file d’attente à notre arrivée. J’imagine que certains ont passé une partie de la nuit assis à attendre. Voyant d’autres personnes arriver, nous ne perdons pas une seconde pour nous insérer dans la file.

file d'attente tsukiji
3 h 40- La distribution des places doit s’effectuer théoriquement à 5 h du matin. Mais dans les faits, les agents de sécurité nous font entrer dans la salle d’attente à 3 h 40. Inutile de dire que le quota des 120 visiteurs est très vite atteint.
agent de sécurité Tsukiji
À notre arrivée, les agents  nous distribuent un gilet de couleur faisant office de tickets d’entrée. Les gilets verts représentent le premier groupe de 60 personnes qui effectueront la visite dès 5 h 25, les gilets bleus pour le groupe de 5 h 50. L’affaire est réglée dès 4 heures du matin. J’imagine la déception des personnes attendant encore à l’extérieur. Pour patienter encore un peu, lecture, surf sur le smartphone, un petit tour aux toilettes se trouvant à l’extérieur…
5 h 25 – Entrée dans le marché. Le soleil est déjà bien haut, et la température élevée.
Debut de la visite tsukiji
Les agents de sécurité nous escortent vers la salle des enchères en nous ordonnant de bien rester en groupe afin de ne pas gêner les travailleurs. C’est impressionnant de voir toute cette activité semblable à une ruche. Chacun sait ce qu’il a à faire, tout va très vite. Les chariots électriques filent de toute allure, il faut sans cesse prêter attention pour ne pas se faire écraser.
début de la visite marché de tsukiji
5 h 37 – Nous entrons dans la salle de criée. Nous sommes cantonnés à rester dans un couloir délimité par des barrières et des plots en plastique. Dans un premier temps nous observons les professionnels dans la phase d’inspection du thon précédant la vente.
inspection du thon marché de tsukiji
Le thon arrive congelé dans les hangars. Seule la queue ne l’est pas pour permettre aux professionnels de jauger la qualité du produit.
5 h 42 – La vente commence ! Les transactions s’enchainent à un rythme effréné et de manière expéditive. Il faut en général moins d’une minute pour qu’une enchère soit conclue.


Une fois vendus, les poissons sont marqués avant d’être emportés par les propriétaires.
fin des enchères tsukiji
6 h – Fin de la visite , nous laissons notre place au second groupe. Les agents de sécurité nous raccompagnent à l’entrée du marché, récupèrent les gilets et nous laissent libres de visiter le marché.
Sur le chemin du retour, nous croisons une plus forte activité qu’à notre arrivée. marché de tsukiji les travailleurs
marché de tsukiji
Cette impressionnante montagne de boîtes de polystyrène à cette heure-ci de la matinée vous donne une idée de l’activité.
Le marché aux poissons n’étant accessible au public qu’à partir 9 h, nous décidons de faire un tour près des restaurants du marché. Nous croisons un groupe de touristes étrangers faisant la queue pour profiter de la fraicheur du poisson. De notre côté, après avoir fait un tour au marché des fruits et légumes, nous décidons de sortir du marché pour nous promener dans les rues aux alentours remplies d’échoppes de fruits de mer en tous genres, de rāmens et de restaurant de sushis.
tsukiji

9 h –  Après une balade aux abords du marché et un petit arrêt au café du coin, nous retournons sur le marché aux poissons maintenant ouvert au public.

Nous assistons en direct au découpage du thon. Les filets de poissons sont réalisés en moins de deux et d’une précision remarquable. C’est tout un art !

Évidemment, sur ce marché ne se vend pas uniquement du thon rouge mais toutes sortes de poissons, de mollusques et de fruits de mer. Un vrai plaisir pour les yeux.

DSC06375
crabe à tsukiji
Le plus surprenant est que l’endroit n’empeste pas du tout le poisson.
poisson rouge tsukiji
Ma mère en a profité pour acheter du poisson que nous avons dégusté le soir-même à la maison. Humm, délicieux.
repas du soir

Mais je ne vous ai pas encore parlé du délicieux plat de sushis que nous avons mangé en sortant du marché. Vous pouvez aisément deviner en regardant cette photo à quel point c’était divin.

plat de sushis tsukiji

J’espère que cet aperçu vous aura donné envie de visiter le marché de Tsukiji. Si vous y réfléchissez encore, n’hésitez pas une seconde. C’est quelque chose qui se vit au moins une fois dans sa vie.


Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

Un commentaire

Laisser un message