Mes impressions du CEATEC 2014

0
Showing 2 of 6
Pocket

 |Un CEATEC 2014 sous le signe des objets connectés.

Ce qui m’a particulièrement marqué cette année est la grande présence des objets connectés et des wearable devices (appareils qui se portent) sur des stands que l’on n’attendait pas forcement sur ce terrain-là. Et quand je dis ça, je pense particulièrement à Epson qui avait un gros stand dédié aux montres, aux lunettes et divers autres objets connectés. Dans un monde qui s’oriente vers le « zéro papier », la firme japonaise doit surement sentir le vent tourner concernant son cœur de métier en cherchant à se diversifier.

Sur le stand, le constructeur d’imprimantes présentait une gamme de montres et de bracelets connectés du nom de PULSENSE. On retrouve deux modèles : le PS-500B qui est une montre connectée avec capteur d’activité et écran LCD noir et blanc qui peut entre autres mesurer votre rythme cardiaque grâce à son capteur au dos, suivre votre sommeil, vous aider à surveiller votre poids…, et le PS-100 qui possède les mêmes fonctions sans l’affichage. Ces objets connectés sont accompagnés d’une application pour smartphones disponible sur Android et iOS, chargée de centraliser les informations. On peut d’ores et déjà acheter ces deux produits en France pour un prix fixé aux alentours de 200 € — voir le site internet
Une gamme de montres connectées équipées de GPS était aussi disponible sur le stand.

Mais la star du stand était plutôt la Moverio, les Smarts Glass d’Epson. Il fallait compter à peu près une demi-heure de queue pour pouvoir mettre la main dessus. La Moverio est une paire de lunettes 3D connectées à réalité augmentée, dotée de capteur de mouvements. Elle est accompagnée d’un boitier de contrôle connectable en wi-fi et en Bluetooth, avec une surface tactile proche de ce que propose le dos de la PS-Vita. Bien qu’impressionnant techniquement, je vois difficilement les Smart Glass d’Epson concurrencer les Google Glass. En plus d’être immondes avec ce double vitrage imposé par l’effet 3D , je les ai trouvées imposantes et inconfortables. Je vois davantage le potentiel de Moverio pour des applications spécifiquement professionnelles ou de démonstration (musées, etc…). Mais je pense qu’elles n’auront aucune chance sur le marché grand public.

De son côté Toshiba présentait aussi une paire de lunettes intelligentes, les Toshiba Glass.
toshiba-glass-ceatec-2014
Les Toshiba Glass ont l’intérêt d’avoir un design plus soigné que les Smarts Glass d’Epson. Une commercialisation grand public est plus envisageable de ce point de vue. Les montures sont fines et élégantes, mais présentent très peu de fonctionnalités. Pour les avoir aussi essayées, les Toshiba Glass ne se limitent qu’à de l’affichage d’informations contextuelles. Rien de bien transcendant comparé aux Google Glass.

Ce premier contact avec ces lunettes connectées au CEATEC m’a laissé dubitatif. Les constructeurs doivent encore trouver le bon compromis entre fonctionnalités et design.

Navigation :

PAGE 1 – CEATEC : le plus grand salon high-tech japonais

PAGE 2 – Un CEATEC 2014 sous le signe des objets connectés

PAGE 3 – Honda présente sa propre vision du Segway

PAGE 4 – Les robots à l’honneur au CEATEC 2014

PAGE 5 – Smartphones, écrans haute de définition et voiture connectée

PAGE 6 – Mon bilan du CEATEC 2014

Showing 2 of 6
Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.