Tearaway

0
Pocket

9 Immanquable

Tearaway est l’exemple-même du jeu qui casse le 4ème mur pour nous faire entrer réellement dans le jeu. De part sa féerie, son ingéniosité, ses possibilités, il se fait le porte-étendard d’une poignée de jeux simples à première vue, mais incontournables dès lors qu'on ose les effeuiller.

  • Note des Utilisateurs (0 Votes) 0

L’origami est un art japonais peu répandu dans nos contrées. Pour nous, il s’agit de faire des petits chats ou des grenouilles sauteuses qu’on nous apprenait à l’école primaire. Mais quand on s’y consacre un peu plus sérieusement, on peut arriver à des résultats exceptionnels. C’est en partant de cette idée que Media Molecule a basé son dernier jeu sur PS Vita, Tearaway. Connu pour le très sympathique LittleBigPlanet, le studio se sort les tripes une fois encore pour nous offrir un jeu incontournable.

Un livre vivant

Tearaway 4Atoi et Iota, deux messagers en forme d’enveloppe  sont les héros (à choisir au départ de l’aventure) d’un conte. Habitant au cœur d’un livre, ils devront délivrer leur message au lecteur au bout d’une aventure se déroulant sous la forme d’un jeu de plates-formes. Ils seront guidés et aidés par une entité assimilée à un dieu appelée « Vous », qui n’est autre que… vous, le joueur. Vous devrez donc interagir directement avec l’univers de papier pour aider le personnage dans sa mission de messager.

Cette interaction qui est le point central du gameplay se traduit de plusieurs façons. Media Molecule a l’habitude de proposer une jouabilité très originale en tirant partie au maximum des possibilités de la machine. Vous devrez donc créer certains passages en déchirant le papier à l’aide du pavé tactile arrière, déplier des plates-formes avec l’écran tactile, remplir des quêtes où votre trogne (grâce à la caméra) et votre voix (avec le micro intégré) seront mises à contribution. Alors que vous apparaissez à chaque instant à l’écran à travers le soleil, chaque action demandée aura des répercutions sur le monde de papier kraft qui interviendront à plus ou moins long terme. Par exemple, il vous faudra redonner des couleurs à un élan en photographiant un motif dans le « monde réel ». Cet élan habillé de sa nouvelle parure peuplera par la suite certaines contrées. Voyez ci-dessous ma création.

Tearaway 1

Voici un trailer officiel qui illustre très bien toute la richesse en termes d’idées de Tearaway.

Je plie, je coupe, je colle…

Tearaway 2Univers basé sur l’origami oblige, il vous sera également demandé de créer des objets en les dessinant sur des papiers de couleur pour qu’ils soient intégrés une fois encore à votre environnement. Pas toujours simple de dessiner ce qu’on veut à la perfection avec le doigt, il suffira tout de même de peu de choses pour avoir un résultat convenable. Le Roi des Écureuils a perdu sa couronne, créez-en une à l’envie, conventionnelle ou complètement fantasque. N’hésitez pas à créer tout et n’importe quoi sachant que vous pouvez personnaliser de A à Z votre messager, même si des objets préfabriqués sont disponibles.

Le jeu étant un jeu de plate-forme avec tout ce que cela comporte (les pièges à traverser, les ennemis à éviter ou à abattre, les objets à trouver), il y a largement de quoi faire pour s’occuper un petit moment, surtout que l’univers de papier est incroyablement beau, sans parler des musiques à consonance celtique qui continueront de vous émerveiller une fois la console éteinte. Le jeu n’est certes pas très long avec environ 6h de jeu en ligne droite, mais pour y découvrir tous ses secrets (confettis servant de monnaie, ennemis, paquets-cadeaux, animaux cachés…) il vous faudra au moins le double. Et pour vous y pousser s’il y avait encore quelques réticents, le jeu offre des récompenses encore une fois originales. En effet, vous aurez la possibilité de récupérer sur internet les patrons à imprimer des objets et des personnages trouvés pour les recréer vous-même en origami véritable. Pour vous rendre compte, voici ma page Tearaway avec l’état de mon avancée dans le jeu et les choses que j’ai débloquées et que je peux imprimer. Si certains demandent un peu de dextérité, les résultats sont tout de même surprenants. Ayant accès également à un appareil photo (utile dans votre quête), vous pourrez à tout moment partager vos meilleurs clichés avec le monde entier. De quoi passer de belles soirées !

Tearaway 5

Partager.

À propos de l'Auteur

Administrateur du site "japonpratique.com". Ayant un amour incommensurable pour ce pays et ses habitants depuis tout petit, je partagerai ma passion à travers de nombreux articles sur le cinéma, la musique, la littérature, les mangas, les dramas ou encore les jeux vidéo.

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.