La Tokyo Sky Tree

3
Pocket

Inaugurée le 22 mai 2012, la Tokyo Sky Tree est incontournable pour toutes personnes visitant la capitale. Deux fois plus grande que la Tokyo Tower (fortement inspirée par la Tour Eiffel), il lui aura fallu peu de temps pour lui voler la vedette dans le cœur des Japonais et devenir de facto le symbole de Tōkyō. Si bien qu’aujourd’hui, il est recommandé de s’y prendre à l’avance pour espérer la visiter de jour.

tokyo sky tree vue d'asakusa

L’une des choses incontournables à voir à Tōkyō

|La genèse de la Tokyo Sky Tree

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la première vocation de la Tokyo Sky Tree n’est pas touristique. Le projet est né 7 ans plus tôt, le 15 décembre 2005, d’un consortium de radiodiffuseurs mené par la NHK cherchant à remplacer la tour de Tōkyō par une  tour émettrice offrant une meilleure couverture de diffusion. Pour l’anecdote, d’autres préfectures que Tōkyō étaient en lice pour accueillir la tour, dont la préfecture de Saitama.

En guise de symbole, la Tokyo Sky Tree mesure précisément 634 mètres car lus séparément, ces chiffres correspondent en japonais à Musashi  – MU (6) SA (3) SHI(4) – , qui est en fait le nom de l’ancienne province où s’élève la tour. La popularité de la tour s’explique en partie par la démarche d’impliquer très tôt la population au projet. Avant même que la première pierre ne soit posée, un vote a été organisé afin de déterminer le nom de l’édifice .

La Tokyo Sky Tree aura couté au total près de 65 milliards de  yens ($CA 693 098 722 / 464 759 194 €), dont  40 milliards ($CA 42 652 229/28 600 565 €) rien que pour la construction.

|Visiter la Tokyo Sky Tree

Victime de son succès, il faut s’y prendre très tôt pour espérer profiter de jour du pont d’observation de la Tokyo Sky Tree. Lorsque je m’y suis rendu pour la première fois en 2012, je me suis rendu à une distribution de bons de réservation le matin afin de pouvoir acheter un billet d’entrée pour l’après-midi. Aujourd’hui, la situation semble s’être beaucoup arrangée. Bien que divers témoignages font état d’une longue attente, elle n’est plus comparable à ce que j’ai pu vivre. Je vous conseille malgré tout  de jouer la sécurité car dans tous les cas, le ticket acheté le jour-même ne vous garantira pas une entrée immédiate.  Une autre solution est que si vous possédez une carte bancaire domiciliée au Japon, vous pouvez acheter à l’avance votre billet sur le site officiel de la Tokyo Sky Tree.

|Tarifs

Grille tarifaire au guichet pour adultes et mineurs :

Destination Adultes (18 et +)Étudiants (de 12 à 17 ans)Étudiants (de 6 à 11 ans)Enfants (4 et 5 ans)
1er pont d'observation¥ 2060 ¥ 1540¥ 930¥ 620
2ème pont d'observation¥ 1030¥ 820¥ 510¥ 310

Vous pouvez consulter les tarifs des billets sur le site officiel de la Tokyo Sky Tree

La visite à proprement dit s’effectue en deux étapes. Le ticket de base que vous achetez au guichet d’entrée donne accès uniquement au premier pont d’observation. Il faudra dépenser ¥ 1060 (≃ $CA11 / 7€ )  supplémentaires (à acheter à la billetterie du Tembo Deck) pour accéder au second pont.

Plan du tokyo sky tree

Le 1er pont d’observation s’étend sur 3 étages. Vous passez d’un étage à l’autre à pied. L’intérieur est assez vaste pour accueillir une boutique de souvenirs, 2 cafés et un restaurant avec une vue imprenable sur le Japon ainsi qu’un guichet permettant d’accéder à l’ascenseur menant au deuxième pont d’observation.

Aperçu de la vue du premier pont d’observation

vue de tokyo sky tree

Le deuxième pont quant à lui possède deux étages, toujours accessibles à pied, mais de manière circulaire. Autrement dit, durant toute la montée vous serez face à la baie vitrée. Sensations garanties !

|Mes impressions

Il n’est pas donné à tout le monde de monter dans l’une des plus hautes tours du monde, et c’est bien cela qui m’a décidé à payer près de 30 € pour accéder aux deux ponts d’observation de la Tokyo Sky Tree. Paradoxallement la tour Musashi n’est pas forcement un meilleur point d’observation que peut l’être la Tokyo Tower qui ne mesure pourtant que la moitié .

Car ironiquement, la plus grande force de la Tokyo Sky Tree fait aussi sa plus grande faiblesse.

On est tellement haut perché qu’il nous est difficile de distinguer ce que l’on surplombe, et donc d’apprécier réellement ce que l’on observe. Je ne recommanderai donc pas la visite aux personnes qui se contenteront de monter jusqu’au premier pont d’observation. Il est fort probable que vous déchantiez une fois là-haut entre la foule qui s’agglutine près des vitres,  les « selfies » interminables… Et il suffit que les conditions climatiques soient en plus défavorables pour qu’il en résulte une déception assurée. Le réel intérêt de la Tokyo Sky Tree se situe davantage aux 2ème pont qui s’élève à 450 mètres d’altitude. Et là, tous les mots ne suffisent pas pour décrire l’expérience que vous allez vivre. Ce pont comporte deux étages. L’ascenseur vous déposant au premier, vous allez devoir accéder jusqu’au deuxième étage à pied en empruntant la rampe qui suit la baie vitrée pour avoir toujours l’extérieur en vue. Vous ressentirez alors cette étrange sensation de marcher sur les nuages quand vous apercevrez les avions de ligne voler quasiment au même niveau que vous. À vivre au moins une fois dans sa vie !

Bien évidemment, il n’est pas nécessaire de payer pour apprécier la Tokyo Sky Tree, on peut tout aussi bien l’admirer depuis le sol. Je vous recommande d’ailleurs ce point d’observation pas très loin du temple d’Asakusa :

Accès au point d’observation :   Apple map  ¦ Google map

Une nuit sur deux, vous apprécierez la tour revêtue de ses habits de lumière de différentes couleurs: Une couleur bleue en référence à la rivière Sumida, et une autre de couleur violet royal .

La tour n’est pas la seule attraction. Le lieu abrite aussi un centre commercial et un aquarium que je vous présenterai dans un prochain article. Si vous aussi vous avez visité la Tokyo Sky Tree, n’hésitez pas à partager votre expérience. L’inscription au site n’est pas nécessaire .

Accès :

Station tokyo sky tree
Station :
Station Skytree en prenant la ligne Tobu Skytree
Station Oshiage en prenant la ligne  Tobu Skytree, Keisei, ou via les lignes de métro Toei Asakusa ou  Hanzomon. 

Bus :
❖ À partir d’Asakusa, vous pouvez emprunter une navette gratuite appelée Panda bus, il y a quelques arrêts près du temple d’Asakusa(voir ci-dessous). Vous pouvez aussi consulter les horaires et les emplacements des arrêts directement sur leur site internet.


Heures d’ouverture : Ouvert tous les jours de l’année de 8h à 22h. L’accès au second pont se fait jusqu’à 21h20.
Adresse de la Tokyo Sky Tree via :  Apple map  ¦ Google map 


 Ailleurs sur le web

Partager.

À propos de l'Auteur

Fondateur du site et coresponsable éditorial de Japonpratique.com. Josias est expatrié et marié à une Japonaise depuis 2011. Sa vie faite de hauts et de bas lui ont donné envie de partager et d’aider ses compatriotes francophones tentés par l’aventure japonaise.

3 commentaires

    • Merci beaucoup @CHTI_SUISSE
      Oui en effet je comprends ta réticence, la météo japonaise est plutôt capricieuse en été. Même en regardant les prévisions la veille on n’est jamais sûr du résultat… C’est une période instable, donc qui sait avec un peu de chance tu n’es pas à l’abri d’un très beau temps. 🙂
      C’est très gentil d’avoir fait un détour et de laisser un message. C’est une agréable surprise de te voir. À très bientôt ici ou sur les réseaux sociaux ! 🙂

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.